L'actualité immobilière sur Nice
26 juil

Votre agence immobilière de Nice fait le point sur le prix d’un RDC !

intrieur salon maison rez-de-chausse

Vous cherchez à acheter à Nice ? C’est votre premier achat et votre budget n’est pas extensible ? Alors, un conseil, ne soyez pas trop gourmand. Votre agence immobilière de Nice vous explique pourquoi. Sachez que si vous optez pour un rez-de-chaussée (RDC) à Nice, face à la mer ou non, vous le paierez moins cher qu’au dernier étage. C’est ce que révèle une étude réalisée par MeilleursAgents, numéro 1 des prix immobiliers sur internet.

• 19,3% : c’est la différence de prix du mètre carré entre le RDC et le dernier étage dans un immeuble avec ascenseur à Nice.
• C’est entre le RDC et le 1er étage que la différence de prix entre deux étages consécutifs est la plus importante à Nice : +8,9% dans un immeuble avec ascenseur, +5,7% dans un immeuble sans.
• 1 Français sur 2 privilégie le dernier étage dans un immeuble avec ascenseur. En revanche, lorsqu’il n’y a pas d’ascenseur, plus de 4 Français sur 10 préfèrent le 2e étage.
• Moins de 2% des particuliers recherchent un RDC quand l’immeuble est équipé d’un ascenseur (un peu moins de 7% quand il n’y en a pas).

Près de 40% des Français pensent que la différence de tarif entre l’étage le plus recherché et le moins recherché est inférieure à 10%. Alors qu’en réalité, à Paris comme en province, elle est largement supérieure. À titre d’exemple, pour un appartement niçois de 50 m² situé en rez-de-chaussée d’un immeuble avec ascenseur, un particulier devra débourser en moyenne 172 150€. Pour un même appartement, situé dans le même immeuble, mais au 5e et dernier étage, le prix grimpe lui aussi à 205 400€ soit 19,3% plus cher !

« Le rez-de-chaussée est moins demandé, car on y subit plus de nuisances, mais il permet de s’offrir une pièce en plus pour le même budget par rapport au dernier étage, résume Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents. Au dernier étage, vous aurez une pièce en moins, mais la vue et le soleil en plus.»

O.D. / Bazikpress © mariesacha

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée