L'actualité immobilière sur Nice
29 août

Achetez pour mettre en gestion locative à Nice !

Stitched Panorama blauzac

La hausse des prix (due en partie à un regain de la demande et à la forte pression qu’elle engendre par rapport à une offre toujours trop faible) observée depuis ces derniers mois fait mal au portefeuille des nouveaux acheteurs, et ce, malgré une relative stabilisation des taux des crédits immobiliers. Conséquence de cette tendance, 17 villes sur 20 perdent des m² par rapport à la situation observée il y a 6 mois. Et certaines villes, parmi les plus moyennes notamment, souffrent plus que d’autres. Davantage confrontées à un réajustement lié notamment à une faiblesse des prix longtemps constatée, elles perdent de nombreux m². Par chance, Nice fait exception à la règle. Vous voulez acheter un bien immobilier à mettre en gestion locative à Nice ? Allez-y et profitez donc des excellentes conditions d’achat.

Meilleurtaux.com fait le point et dévoile son bilan semestriel des meilleurs taux et du pouvoir d’achat immobilier dans les 20 plus grandes de France entre janvier et juillet 2017. Et que dit-il ? Alors que Rennes et Bordeaux perdent jusqu’à 8 m² à remboursement égal par rapport à ce qu’elles affichaient il y a 6 mois, alors que Le Mans, Nîmes et Montpellier affichent une baisse de 5 m² du pouvoir d’achat immobilier, que Saint-Étienne, Nantes et Strasbourg voient le leur diminuer de 4 m² et que Lille perd 3 m², Nice, comme Angers, restent, elles, stables. À Nice, pour 1 000 € de remboursement/mois, vous pouvez encore et toujours vous offrir 52 m² (4 123 €/m²). Seule, Toulon fait mieux : la ville gagne 1 m² entre janvier et juillet.

Impact sur le classement : Nice effectue une belle progression, Bordeaux chute
Au classement général du pouvoir d’achat immobilier, Nice, longtemps mauvaise élève, effectue la plus belle progression en passant de la 19e à la 16e place. En revanche, certaines villes chutent comme Bordeaux qui perd 2 places et se retrouve avant-dernière du classement, juste devant Paris où pour 1000 €/ mois de remboursement, il n’est aujourd’hui plus possible d’acheter plus de 23 m². A titre de comparaison, avec cette même mensualité, on achète 160 m² à Saint-Étienne.

O.D. / Bazikpress © Tilio & Paolo

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée