L'actualité immobilière sur Nice
27 oct

Votre agence immobilière de Nice vous met en garde contre les escrocs !

AdobeStock_99726790

Vous souhaitez contracter un prêt immobilier ? Votre agence immobilière de Nice vous encourage à la plus grande vigilance. Avec un marché immobilier au top et une activité de courtage en prêts immobiliers florissante, de nombreux escrocs se font passer pour des courtiers ! Appâtés par le gain, ils n’hésitent pas à démarcher, en faisant du porte-à-porte, les particuliers et à les arnaquer. Alors quelles sont les règles à suivre pour se protéger ?

Le courtier ou l’intermédiaire en opération de banque doit fournir son numéro ORIAS. Un nom barbare certes, mais qui est un organisme qui a son utilité ! En vous connectant sur le site de l’ORIAS vous pourrez ainsi vérifier si cette personne est bien ce qu’elle prétend être. Toute personne physique ou morale autorisée à exercer l’activité d’intermédiation en France est inscrite sur ce registre. C’est obligatoire. Sur le site de l’ORIAS, assurez-vous donc que l’intermédiaire en face de vous y est bien inscrit et a donc le droit d’exercer. Le « courtier » qui tente de vous faire signer des offres de prêt fait la fine bouche ? Il tente de vous embobiner ? Virez-le sur-le-champ. C’est un escroc !

Les autres éléments qui doivent vous alerter
Avant même de vérifier l’inscription de l’intermédiaire sur le site de l’ORIAS, certains points peuvent éveiller les soupçons. Vérifiez que l’adresse de l’email d’envoi correspond bien à la société, que la signature du soi-disant courtier comprend un logo de bonne qualité et les coordonnées complètes (adresse, téléphone, site internet) sont autant de façons de s’assurer du sérieux de son interlocuteur. « Il ne faut pas hésiter à appeler les sièges des entreprises, pour vérifier l’identité des personnes », souligne Philippe Taboret, Président de l’APIC.
Et attention, aucun courtier en crédit ne propose un taux sans avoir étudié le dossier. De même, il n’a pas à avoir le RIB du client ni ne peut lui demander de recevoir les sommes prêtées par l’établissement bancaire.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée