L'actualité immobilière sur Nice
28 Mai

Lorsque vous achetez une villa à Nice, attention à la durée trop longue des prêts immobiliers !

En mai, les taux frôlent le plancher. Il est temps de profiter de ces taux exceptionnellement bas, mais, attention, pour bien investir, il faut éviter les écueils. Votre agence immobilière de Nice fait le point.

« Le taux fixe de 0,7% que nous avons obtenu récemment sur un dossier est un record, mais il n’est pas à exclure de voir apparaître des taux encore plus bas. En effet, la Banque Centrale européenne a indiqué qu’il n’y aurait pas de hausse des taux directeurs en 2019 et l’OAT à 10 ans se maintient à un niveau exceptionnellement bas : 1 % sur 20 ans peut devenir progressivement la nouvelle norme », indique Ludovic Huzieux, directeur associé d’Artémis Courtage. Tous les signaux sont donc au vert pour acheter, à condition d’éviter certains écueils constatés ces derniers mois.

Les prêts de très longue durée sont de retour
Pour faciliter l’accès au crédit des ménages les plus modestes, les banques acceptent d’accorder des prêts de longue durée, sur 25, 30 ou même sur 35 ans à des taux très attrayants (par exemple, entre 1,75% et 2,5% sur 30 ans). Selon le dernier baromètre Crédit-Logement CSA, jamais les durées des prêts bancaires n’ont été aussi élevées. Depuis début 2014, elles se sont accrues de 29 mois.

« Néanmoins, il faut prendre garde, car ces emprunts de très longues durées impliquent des frais extrêmement élevés », avertit Ludovic Huzieux. En outre, ils comportent un risque en cas de revente rapide sachant que, durant les premières années du crédit, l’emprunteur rembourse essentiellement des intérêts. De plus, dans l’hypothèse où le bien aurait perdu de sa valeur au moment de sa revente, le capital restant dû pourrait alors dépasser son prix de revente. »

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée